Les Signets 1–5    |    6–10    |    11–15    |    16–20    |    21–25


Signet #27 Winnipeg, Manitoba

En grève ! par Danny Schur et Rick Chafe


HELEN ARMSTRONG (criant) Ils nous exigent de retourner au travail à 10 heures demain matin ! Que dites-vous ?

LES GRÉVISTES (criant, leurs poings défiants levés en l’air) NON !!

HELEN ARMSTRONG Ils nous exigent de mettre fin à notre affiliation syndicale—

LES GRÉVISTES NON !!

HELEN ARMSTRONG Ils nous exigent de ne plus jamais participer à une grève générale—

LES GRÉVISTES NON !! NON !! NON !!

TOUS (chantant) Ultimatum
Nos espoirs ne peuvent être volés
Ils ne peuvent être brisés
Et ne s’ront jamais abandonnés !

— de la production musicale STRIKE! (En grève !) par Danny Schur et Rick Chafe. Un dévoilement officiel prévu pour 29 août 2019.


La grève générale de Winnipeg, 1919.

La grève générale de Winnipeg, 1919.

 

Dans le cadre de la commémoration du 100e anniversaire de la grève générale de Winnipeg qui a été déclenchée le 15 mai 1919, nous recommandons Strike!, une comédie musicale de Danny Schur et Rick Chafe (Playwrights Canada Press, The Canadian Drama Publisher, 2007). Hughena Matheson, présidente du conseil de Project Bookmark Canada, est heureuse d'inviter le public au dévoilement du 27e signet sur le Sentier littéraire canadien qui aura lieu le jeudi 29 août à 11 h, sur Waterfont Drive, dans le parc Stephen Juba, à Winnipeg, juste avant la fin de semaine de la fête du Travail.


À propos de Danny Schur et Rick Chafe, et En grève !

parkpolitics1.jpg

Le 15 mai 1919, 35 000 hommes, femmes et enfants ont quitté le travail, menant à un conflit sur six semaines qui paralysa la ville de Winnipeg. La grève de Winnipeg fut menée par des familles de classes ouvrières revendiquant le droit de se syndiquer, des semaines de travail plus courtes et des salaires suffisants, ce qui attira l’attention d’une grande partie du monde industriel. Elle pris fin parmi des scènes de violence lorsque les autorités gouvernementales envoya des forces militaires pour rétablir le contrôle sur la ville, causant la mort de deux ouvriers et plusieurs blessés lors du « samedi sanglant ». (Sharon Reilly et Nolan Reilly, 2007).

Gagnant d’un prix Juno, Danny Schur est compositeur et producteur de musique et le plus grand compositeur, écrivain, et producteur de nouvelles pièces musicales de Winnipeg. Rick Chafe fut l’un des finalistes du Prix du gouverneur général dans la catégorie théâtre. Ses pièces ont été jouées d’un bout à l’autre du pays. Strike! a remporté le prix littéraire Kobzar, le prix Kostash du Grant MacEwan College, et fut adapté au cinéma dans le film Stand!

STRIKE! (En grève !) est une production musicale créée par Danny Schur et Rick Chafe. Elle fut publiée en 2007 par Playwrights Canada Press (éditeur canadien de titres sur le théâtre). Cet extrait est utilisé avec l'aimable permission des auteurs.


The Passage

Acte II, scène I

Victoria Park. Une foule de milliers entoure une estrade improvisée.

LA FOULE Écoutez-nous ! Écoutez-nous !

A.J. ANDREWS, ancien maire et chef duCitizens' Committee of One Thousand,prend la parole.

ANDREWS Je ne me laisserai pas provoqué par cette grève qui veut clairement renverser le gouvernement constitutionnel.

HELEN ARMSTRONG, militante de Winnipeg qui revendique les droits de la classe ouvrière et des femmes, monte sur l’estrade.

HELEN ARMSTRONG (chantant)

Il nous répond pas
Il nous parle pas
Improvisant des injures
Et ses tapages se positionnant
autour de l’étouffement
d’activités des révoltés

ANDREWS (chantant) Je ne négocie pas
Je ne pardonne pas
Je ne reconnaît pas la convention
collective comme voulant autre que de manipuler
la direction de l’autorité

TOUS ET ANDREWS Ultimatum
Nos [ses] mots pour mots
S’en débattre ?
S’en confondre ? Vaut mieux que non
Ultimatum
Vos [Nos] emplois : quittez-les
Annulez-les
Supprimez-les, vos pensions disparues
Ultimatum
Vos [nos] espoirs, je [il] les briserai
Les étoufferai
Remplaçants, à vos [nos] postes

La foule crie des injures à ANDREWS.

ANDREWS Dispersez-vous sans plus tarder.
Je ne négocie pas avec une foule enragée.
Le gouvernement du Canada ne cèdera pas
aux menaces d’une grève déclenchée.
(chantant) Soumettez-vous d’abord
Et signez cette entente qui alors
Prend vigueur immédiatement, en
Brisant votre syndicat, en
éliminant vos droits de grève, or
vous aurez un emploi

HELEN ARMSTRONG (chantant)

On ne peut nous séparer
De nos tables affamées
Blessant notre dignité avec
Ses mensonges méprisant, imposant
Nous faisant obstacle qui nous traitent
de dégradants

TOUS ET ANDREWS

Ultimatum
Nos [ses] mots pour mots
S’en débattre ?
S’en confondre ? Vaut mieux que non
Ultimatum
Vos [Nos] emplois : quittez-les
Annulez-les
Supprimez-les, vos pensions disparues
Ultimatum
Vos [nos] espoirs, je [il] les briserai
Les étoufferai
Remplaçants, à vos [nos] postes]

ANDREWS quitte. La solidarité des grévistesest à son apogée et le groupe n’a aucune envie d’un compromis.

HELEN ARMSTRONG (criant) Ils nous exigent de retourner au travail à 10 heures demain matin ! Que dites-vous ?

LES GRÉVISTES (criant, leurs poings défiants levés en l’air)

NON !!

HELEN ARMSTRONG Ils nous exigent de mettre fin à notre affiliation syndicale—

LES GRÉVISTES NON !!

HELEN ARMSTRONG Ils nous exigent de ne plus jamais participer à une grève générale—

LES GRÉVISTES NON !! NON !! NON !!

TOUS (chantant)

Ultimatum
Nos espoirs ne peuvent être volés
Ils ne peuvent être brisés
Et ne s’ront jamais abandonnés !

 
 
wordmark_C-250-with-margin.png
 

LEs signets 1–5    |    6–10    |    11–15    |    16–20    |    21–25